Croix de Balanod


Croix de pierre, datée 1687, sur la place devant l'église : classement par arrêté du 26 décembre 1906, Propriété de la commune


La croix monumentale est une croix chrétienne figurée, en bois, en pierre ou en métal, isolée (croix de chemin, croix de mission) ou qui fait partie d'un calvaire. L'art insulaire développe dès le viie siècle un type de croix monumentale, la Haute croix. Sur le continent, la croix reste longtemps un ornement ou un objet liturgique dans les pays orientaux ou romains1. Elle n'y devient monumentale que vers le xie siècle avec l'émergence de l'art roman qui favorise ce monument auprès duquel, à défaut d'église, se célèbrent les cérémonies religieuses. Les croix monumentales atteignent leur apogée au xvie siècle, à l'exception des croix de chemins et surtout des calvaires qui s'érigent surtout au xixe siècle. Particulièrement à cette période, ces structures deviennent des lieux de rassemblements pour prier lors des fêtes religieuses (comme la Fête-Dieu, le mois de Marie ou le Vendredi saint) ou pour solliciter la grâce de Dieu contre les fléaux de tous genres (guerres, épidémies, incendies, sécheresses). L'érection de croix monumentales en France a ainsi lieu dans un processus de « recharge sacrale ».


Les croix de chemins sont des croix monumentales qui se sont développées depuis le Moyen Âge et sont destinées à christianiser un lieu. De formes, de tailles et de matières variées (bois, granite, aujourd’hui en fonte, fer forgé ou en ciment), elles agrémentent aussi bien les bourgs et les hameaux que les routes de campagne et symbolisent l’acte de foi de la communauté. Elles se multiplient à partir de 1095, date à laquelle le droit d’asile est étendu aux croix de chemins qui ont alors un double rôle de guide et de protection.


Une croix de mission est un monument érigé en souvenir d'une mission : elles furent nombreuses à être érigées après la tourmente révolutionnaire, où il fallut, pour les représentants de l'Église catholique romaine, restaurer la pratique religieuse, mais beaucoup d'autres datent du xixe siècle ou du xxe siècle.
En général elle porte une inscription (celle du prédicateur) et la date de cette mission


Retour